L’Heure de pointe – DOMINIQUE SIMONE, Acte Sud,  144 pages.

Dominique Simonnet est écrivain, éditeur, auteur d’une quinzaine d’essais et de romans. Il dirige notamment la collection “La Plus Belle Histoire” aux éditions du Seuil. Il a été producteur et animateur d’émissions de radio et de télévision, et rédacteur en chef jusqu’en 2007 à L’Express, où il dirigeait les grands entretiens.

Subtil. Poétique. Bref et concis comme se doit d’être un trajet en métro d’un point A vers un point B.

Livre-concept, l’auteur, Dominique Simonnet, propose à son lecteur une nouvelle oscillant entre 5 pages pour la plus courte et 13 pages pour la plus longue proposant comme lieu une ligne de métro pour chacune.

L’auteur s’amuse des rencontres fugaces, de l’anonymat que dégage les souterrains parisiens. Les usagers du métro deviennent des individus à part entière grâce à la plume impliquée de l’auteur au fil des nouvelles.

Mieux, Dominique Simonnet devient dans cet exercice littéraire plus qu’un écrivain. Il est un écrivain-peintre puisqu’il parvient avec grande fantaisie à mettre de la couleur dans une atmosphère homogénéisé par une pellicule sombre représentant le « métro-boulot-dodo » des parisiens sur les rotules d’une journée trépidante.

Un grand coup de cœur pour la nouvelle qui a lieu sur la ligne 11 Mairie des Lilas – Châtelet intitulé L’homme à l’écharpe rouge, un régal, de la comédie jubilatoire à rire aux éclats. De très belles idées.

Un recueil de nouvelles à savourer entre deux stations, ou voire mieux, bien calé dans le creux d’un strapontin inconfortable, dont les mots de Dominique Simonnet vous feront oublier votre manque de confort.